Etre homosexuel et vouloir le vivre ouvertement dans la société peut parfois s’avérer difficile, mais dans le monde plus restreint et fermé du travail, cela peut devenir un cauchemar… Pour ma part je me suis également confronté à des situations pas gagné par avance…

Après mes premier pas sur Paris comme chauffeur livreur intérimaire, je suis revenu à mon métier d’ambulancier dans une petite structure, 3 employés, dans le 15ème arrondissement, lors de l’entretien d’embauche il y eu une question insistante sur mes origines car la photo de ma pièce d’identité faisait ressortir un côté un peu typé  maghrébine… mais après affirmation de ma descendance vendéenne le quiproquo fût clos.

images

Ce que je découvris très vite, et qui me fît comprendre les questions de l’entretien visant mon embauche, c’est que le couple qui dirigeait l’entreprise était très impliqué au Front national! Il connaissait mon statut d’homme divorcé, 3 enfants, mais leur parler de ma vie avec un homme!

Et pourtant

Mes collègues de travail connaissaient mon homosexualité, j’étais apprécié, et également bien noté par mes employeurs, alors au bout d’une année ils ont sues, au point que nous sommes devenu proche ainsi que Julio, qui travaillait également sur le 15ème arrondissement, seul ma démission pour reprendre une entreprise de transports sanitaire en région parisienne mettra un terme à notre amitié…

L’histoire se répète car je vais me retrouver dans la même situation lorsque je vais acquérir cette entreprise, le dirigeant en place et son épouse son Front National, nous allons être ensemble pendant deux années et ils vont accepter ma situation en allant au-delà….

Mecs

Etre gay diriger une entreprise en banlieue parisienne (Vitry sur Seine), pic du nombre de salariés 53 personnes, je ne clame pas mon homosexualité, mais ne le cache pas, conscient que ça dérangent certains de par leur culture  et origine, je n’ai jamais souffert d’aucune discrimination… J’oserai même dire que je me suis plus senti soutenu, que lâcher par les personnes qui m’ont entourée au cours de ces années…

 C’est comment dans ma tête?

En décidant de vivre avec Julio, je me suis ouvert à un nouveau monde, de nouvelles relations, en venant sur Paris, c’est une nouvelle vie qui s’offre à moi, j’en suis conscient, je ne veux pas refaire les erreurs du passé, je sais ce que je dois dire selon les circonstances, ne pas mentir, d’abord écouter, évaluer et agir en conséquence, c’est comme cela que je vais me faire accepter par des groupes de personnes, auprès de qui il vaut mieux se dévoiler dans un deuxième temps quand la confiance est là! Ne pas se jeter dans la gueule du loup, on peut tout dire à tout le monde, mais il y a un temps pour chaque chose, annoncer que vous êtes gay (ou autre chose) à une personne lorsque vous avez gagné sa confiance, qu’elle vous apprécie, elle va le prendre comme un cadeau que vous lui faite…

J’ai bien sûr fréquenté les milieux homosexuels parisiens, mais mon quotidien était ailleurs  avec des personnes plutôt machistes à qui j’ai donné une autre vision de notre société… Et certainement de l’homosexualité.

Homoboulot

 

Homosexualité et travail, donner votre point vu en vous dévoilant, (vous pouvez garder l’anonymat), êtes-vous homo, collègue de travail d’une personne gay, dites ce que vous ressentez en leurs présence, ce que cela vous évoque? Quel que soit le témoignage ou la question le débat sera constructif!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.